Partagez | 
 

 Training Day - Keith & Âme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 01/08/2015


MessageSujet: Training Day - Keith & Âme   Dim 2 Aoû - 1:13

Je suis furieux. La journée avait pourtant bien commencé : j'avais pris un bain, préparé un café et mangé mon petit déjeuner tout en restant au lit. Et cerise sur le gâteau, un message de mon supérieur qui me charge d'une mission. La dernière fois que j'étais allé sur le terrain remontait à deux semaines environ, quand je m'étais rendu en Russie. Toujours en restant au lit, je m'étais habillé et je m'étais rendu instantanément au quartier général de mon unité, Fort Baxter. Là, j'avais reçu une enveloppe scellée, comme d'habitude. Elle contenait mon ordre de mission et des photos des lieux afin que je puisse m'y rendre. Mais cette fois, pas de photo. En revanche, une note estampillée S.H.I.E.L.D. me demandait de joindre dans les plus brefs délais un certain Nick Fury. Je le connaissais vaguement de réputation, mais j'étais surtout intrigué. Le S.H.I.E.L.D. et l'armée ne sont pas si souvent en contact, et encore mon unité confidentielle. J'avais appelé le numéro joint à a note et Fury m'avait expliqué ce qu'il attendait de moi. C'est à ce moment précis que ma journée avait été fichue en l'air. Il me demandait - et par la il faut comprendre ordonnait - d'emmener avec moi un de ses agents pour l'aider à se servir de son pouvoir et plus que ledit agent dépasse ses limites. Si il m'avait demandé de venir sur place en tant que consultant pour aider son agent, je n'étais pas dit non. Mais le fait qu'il me l'impose à la dernière minute sur une de mes propres missions...

Je jetais un coup d'œil au briefing. Et une mission intéressante en plus! Il fallait "nettoyer" un bar tenu par des mafieux à San Francisco. Je soupirais tout en sortant de l'enveloppe un passeport et un billet d'avion. Non, la c'était une blague. Que je doive me traîner un bleu c'était déjà assez, pas besoin en plus que je doive traverser le pays en avion. J'envisageais une demi seconde de me rendre moi même à San Francisco sur le champ, mais Fury y avait manifestement pensé aussi: l'adresse du bar ne me serait communiquée qu'une fois à l'aéroport de San Francisco, dans environ neuf heures. Je dechirais l'enveloppe de rage. A la première page de mon passeport, mon visage souriant me fixait. Fury m'avait attribué le nom de Jonathan Green.

Presque deux heures plus tard, à l'aéroport JFK, j'attends patiemment mon cheures je ne sais pas leque, même si le mot élève me paraît plus approprié. Je maudis mentalement Nick Fury une fois de plus. Pour couronner le tout, je ne sais même pas a quoi ressemble la personne que j'attends. J'espère juste que ce ne sera pas un incapable et qu'il sera capable de me retrouver dans cette foule. Avec un peu de chance, on se trouvera pas et je pourrais accomplir ma mission en solo, comme je le fais à chaque fois. Je n'ai pas pris de bagage, seulement mon portefeuille. Espérons que mon élève n'ait pas eu la brillante idée d'emporter des armes à feu dans sa valise. Si je calcule bien, le vol dure plus ou moins six heures. Fury nous a réservé une chambre d'hôtel et il nous donnera les derniers détails, comme par exemple l'adresse du bar, directement là bas. On aura environ une heure pour nous y rendre. Si je calcule bien, je devrais supporter la bleusaille pendant les six heures de vol, une heure de trajet, une nuit à l'hôtel et la durée du repérage puis de la mission en elle même, pour un total estimé à environ dix-huit heures. Je ne sais pas lequel de nous deux craquera en premier.


Dernière édition par J. Keith Albarn le Jeu 6 Aoû - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation : Soudée à son HGM adorée ~


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Dim 2 Aoû - 11:25

A vrai dire, j'étais partie pour peindre aujourd'hui. Je me suis levée tôt, n'ayant pas envie de déranger Nikölai à 7h00 du matin, j'ai sortie une toile et des pots de peinture. J'ouvre les pots de peinture et les fait décanter d'un pot à l'autre, j'aime bien regarder le fil de couleur de tordre, s'enrouler, et retomber doucement. Puis mon téléphone sonne. Surprise, je le prend et le cale contre mon oreille tout en continuant à faire joujou avec mes peintures. « Bonjours agent Yggdrasil. J'ai une mission pour vous. » Je me fige, pas encore... « Bonjour capitaine... » Là dernière fois qu'il a dit ça, mon équipier à faillit se faire éventrer par mon copain, j'ai perdu le contrôle et j'ai faillit tuer un psychopathe qui nous a enfermés dans un étage plein à craquer de tueurs surentraînés, pour nous brûler vifs. Non non, Fury s'est trompé de personne, il n'a pas de mission pour moi. Sans vraiment m'en rendre compte, j'allais raccrocher au nez de mon patron, quand celui-ci intervient. « Vous serez en mission avec un lieutenant de l'armée, les détails de la mission arriveront d'ici peu. » Je lève un sourcil, la dernière fois, il m'avait confiée une mission parce que tout le S.H.I.E.L.D. était sur l'histoire de la crise d'adolescence du Troisième, maintenant qu'il y a une légère pause... « Si je peux me permettre monsieur, vous savez comme moi qu'il ne vaudrait mieux pas me prendre pour cette »« Vous recevrez bientôt les détails. Bonne journée. » Puis c'est lui qui raccroche finalement. Je soupire, essayant de rester positive. Combien de temps ça va durer ? Qu'est ce que Fury m'a préparé cette fois-ci ? Qui est ce soldat ? Pourquoi lui, pourquoi l'armée ? Je sursaute en entendant quelqu'un toquer à ma porte, faisant tomber ma peinture et m'éclaboussant dans le même geste. Je m'occuperais de ça plus tard, accourant à la porte, j'ouvre à l'inconnu qui me tends une enveloppe sans pouvoir s'empêcher de me fixer l'air de se demander si il s'est bien rendu chez la bonne personne. Je lui sourit, il me tend une enveloppe, et s'en va.
Les mains pleines de peinture, je l'ouvre avec empressement et découvre ce que ce dois faire.... Si je n'étais pas moi, je pense que j'aurai insulté Fury pour ce coup bas. Le fourbe... Essayant de ne pas y penser, je cours me débarbouiller la figure, sans avoir le temps d'enlever toutes les traces sur mes mains puis cours me préparer. Mais qu'est ce que c'est que ce délire... Monsieur Fury à l'air de vouloir ma mort. Je ne lui en train pas rigueur, il est vrai que je dois assez l'agacer.
Finalement, me voilà à l'aéroport. Premier problème ? Mon sens de l'orientation. Ce n'est un secret pour personne, je pourrais me perdre dans une école maternelle. Alors un aéroport... Allez c'est partit ! Après avoir fait le tour presque trois fois (et être tombée dans les escalier sûrement deux fois plus), je tombe enfin nez à nez avec le dit soldat... Wouaw, fliiiippant.... A moitié pétrifiée tellement il est impressionnant, je finis par m'approcher. « … Bonjour... » Son expression est...indescriptible ? Je sais que c'est malpoli, mais je ne peux pas m'empêcher de le fixer. J'entends la voix du microphone nous prévenir que notre avion va partir. Vu le genre de mission qu'on a, le genre de caractère que j'ai, le genre que caractère qu'ils ont à l'armée... ça promet .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 01/08/2015


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Dim 2 Aoû - 13:41


Allez, dites moi où sont les caméras. Une gamine? Non c'est une blague. Même si Nick Fury n'a pas la réputation d'un gros comique, j'ai du mal à croire que tout ça soit sérieux. À moins que son pouvoir ne soit de provoquer des explosions nucléaires, je doute qu'elle me soit utile. Bon, des années d'expérience m'ont apprises qu'il ne faut pas s'arrêter aux premières impressions, mais même, je pense que je peux la soulever avec une seule main. Je la salue quand même d'un bonjour poli, mais sans plus. Je suis bien trop en colère pour le moment pour vouloir engager la discussion. Au même moment, à Fort Baxter, j'appelle Fury au téléphone, mais ce connard ne daigne même pas décrocher. Je fais le serment de lui mettre mon point dans la gueule si je le croise, SHIELD ou pas SHIELD. Ma collègue me regarde toujours comme si j'étais un ours des des montagnes et je me décide quand même à briser la glace. De toutes façons, l'embarquement commence bientôt et j'ai horreur de faire la queue sans avoir de quoi m'occuper. Je lui tend la main droite en me présentant.

"Appelle moi James, Jim, Jimmy, JK, Jake, Sonny ou Keith et on sera potes. Appelle moi une seule fois Jameson et je te balancerais par un hublot. Marché conclu?"

C'est une petite tirade que je sors depuis des années à tous les gens à qui je dois me présenter, surtout dans l'armée. Comme tout le monde à son dossier et que tout le monde lit les dossiers des gens avec qui ils travaillent, je suis systématiquement obligé d'avoir recours à ce petit avertissement. Maintenant, c'est devenu une habitude. Je jette un œil au panneu d'affichage de l'aéroport.

"L'embarquement va commencer et autant qu'on soit les premiers à bord. Tu as fait enregistrer tes bagages?"

Mon dieu, faites que cette fille sache comment on prend l'avion... Je ne suis pas d'un naturel très patient et je risque bien de craquer si elle me demande de lui expliquer comment enregistrer sa valise. En fait, il se pourrait bien que je la mette dans sa propre valise et qu'elle fasse le trajet dans la soute à bagages. Enfin bon, normalement le SHIELD ne recrute pas les pire bras cassés donc ça devrait aller.

J'observe ma collègue d'un jour des pieds à la tête. Elle est plutôt mignonne, un joli visage, un corps fin et athlétique. Je mets de l'eau dans mon vin et je me calme un peu. Un point positif, c'est je ne devrais pas supporter quelqu'un de laid pendant dix-huit heures. Je lui donne à peu près une vingtaine d'années et le peu d'expérience du terrain qui va généralement avec. Elle a des cheveux blonds qui lui donnent des allures de poupée. Meme si elle ne sait pas se battre, je pourrais toujours me servir d'elle comme distraction.


Dernière édition par J. Keith Albarn le Jeu 6 Aoû - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation : Soudée à son HGM adorée ~


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Dim 2 Aoû - 18:13

Je lui sourit et lui serre la main, « Enchantée Jake, moi c'est Âme. » Jameson... Je ne ferai aucun commentaire sur le prénom, vu mon premier prénom à rallonge, mais je dois avouer que c'est bien étrange. Enfin bon, me jeter par un hublot ? Je préfère éviter...
Mes valises... Enregistrer mes valises... Mes valises. Enregistrer mes... Non c'est bon, Fury m'avait fait une note pour ça. Faut dire que pour arriver jusqu'en Amérique, j'ai 'pris' le bateau, et que les seuls fois où je quitte le pays... on a pas vraiment de bagages à emporter. Bref, oui je l'ai fait. Avec l'aide de Fury... « Oui, nous pouvons y aller ! »
En vérité, je me demande ce que je fais au SHIELD. Enfin, c'est sympa, mais bon, je fais pas grand chose. Je me suis arrangé avec mon équipe pour seulement m'occuper de faire les parties espionnages, négociations, le médecin du groupe aussi... Ils ont vite compris qu'il valait mieux ne pas me mettre entre les tirs, et pourtant je pourrais. C'est ce qui ferai rager Fury : si je n'étais pas aussi bornée à refuser de faire du mal à quelqu'un, mes capacités me permettraient d'aller loin. Mais si je ne suis pas prête de céder aussi facilement, malheureusement lui non plus. Les autres quant-à eux, s'y sont fait rapidement et me taquine en disant que je serai l'éternelle rookie du SHIELD.
On se dirige vers l'avion. C'est la première fois que je vais monter dans un avion comme celui-là, en fait c'est aussi la première fois que je part quelque part toute seule. Enfin 'toute seule', le lieutenant Keith est là aussi. Je tourne un regard vers lui, il est vraiment impressionnant... Je me rappelle que Fury m'avait fait le même effet avec son bandeau noir et son air glacial. Mais bon qui sait, peut être que j'arriverais à sympathiser avec celui-ci...
Tandis qu'on avance vers l'avion, mes yeux s'attardent sur les réacteurs déjà en train de chauffer. Ça fait du bruit ? Je suppose que oui... Fury désire définitivement ma mort. Je détourne vite le regard pour ne pas inconsciemment me concentrer et écouter le son. Il y a déjà suffisamment de bruit ici, mais j'arrive encore à contrôler... Je me demande si j'arriverais aussi à ignorer l'odeur du kérosène brûlant. Mais comme toujours, autant ne pas y penser. « Est-ce que vous savez pourquoi le SHIELD doit collaborer avec l'armée ? » Non en effet, rien ne m'a été précisé sur ceci dans mon enveloppe. Fury prend la peine de m'expliquer où aller pour enregistrer mes valises, mais pas celle de m'explique en deux mots pourquoi moi, pourquoi cette mission, ou pourquoi ce militaire. « Je m'en excuse par avance, mais je pense que j'aurais beaucoup de question pour vous. » dit-je avec sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 01/08/2015


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Dim 2 Aoû - 23:36


Âme ? Eh bien ça nous fait un point commun, on a tous les deux des prénoms originaux. Le terme le plus approprié serait pourris, mais par respect je vais me modérer. Toujours est il qu'Âme à visiblement réussi à enregistrer ses valises toute seule comme une grande. Je tends mon passeport et mon billet à l'hôtesse chargée de l'embarquement qui ne semble pas trouver quoi que ce soit à redire et nous empruntons la passerelle vers l'entrée de l'avion. Heureusement, les types chargés de la logistique ont visiblement éclaté leur budget et nos places sont en première classe, avec le champagne, le caviar et le grand fauteuil. Je n'aime que les alcools forts et j'ai horreur du poisson mais le grand fauteuil me plait bien. Au moins, je serais confortablement installé pour les six heures à venir. Âme décide de prendre la parole.

 « Est-ce que vous savez pourquoi le SHIELD doit collaborer avec l'armée ? Je m'en excuse par avance, mais je pense que j'aurais beaucoup de questions pour vous. » 

Je me cale confortablement au fond de mon siège avant de répondre.

" En fait, je crois que ce n'est pas le SHIELD et l'armée. La collaboration se fait à plus petite échelle. D'après ce que j'ai compris, je suis sensé t'aider à t'habituer aux mission sur le terrain et si possible au développement de ton pouvoir. Et si tes questions portent sur la mission en elle même, tout ce que je peux te dire c'est qu'on doit nettoyer un bar tenu par des mafieux. Ton chef s'est débrouillé pour que je ne puisse pas en savoir davantage si je suis tout seul. Je suis donc obligé de rester avec toi. "

Je prends conscience après coup que mes paroles sont un peu brusques, d'autant plus qu'Âme à l'air un peu stressée. Je pose ma main sur son bras et la regarde dans les yeux.

"J'ai remarqué que tu étais un peu tendue. Ne t'en fais pas, tout va bien se passer. J'ai déjà mené à bien des dizaines de missions de ce genre. Et ne m'écoute pas quand je râle, ok ? La journée n'a pas super bien commencé."

Au moment où je finis ma phrase, les portes se ferment et l'avion se met à rouler vers la piste de décollage. J'attache ma ceinture tout en regardant autour de moi. Nous sommes seuls en première classe. Sans doute la section logistique qui a estimé que nous serions mieux en tête à tête pour discuter de ce qui nous attendait.

"Si tu as d'autres questions à me poser, n'hésite pas. C'est la première fois qu'on t'envoie sur le terrain pour une opération?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation : Soudée à son HGM adorée ~


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Jeu 6 Aoû - 23:24

En réalisant que nous sommes logés en première classe, je ne peux m'empêcher de tiquer. C'est mal de soupçonner quelqu'un ainsi sans preuve, mais quelque chose me dit que Fury à justement quelque chose à se faire pardonner. Je ne l'accuse de rien, enfin si, j'ai largement de quoi lui faire une liste claire, complète et précise de ce que j'ai à lui redire, mais c'est pas mon rôle et j'aimerais mieux savoir ce qu'il m'a préparé.
Le ton bourru du soldat me glace le sang, mais ce qu'il me dit me fige comme une statue. Je comprends beaucoup mieux pourquoi le patron s'est plié en quatre pour nous. Mais il sait aussi bien moi que c'est pas avec 'ça' que ça se passera mieux. Je peux être très têtue quand je veux ! 'Je suis sensé t'aider à t'habituer aux mission sur le terrain et si possible au développement de ton pouvoir.' M'habituer aux missions sur le terrain... Je pense que Fury veut surtout m'apprendre à viser le cœur. J'avais pourtant trouvée un arrangement, seulement les missions d'espionnage ou autre. Pas tirer sur tout ce qui bouge sous prétexte que l'état ou le conseil qu'importe, à eu un doute. Bon, restons positif ! La deuxième partie de sa phrase semble plus prometteuse, enfin... Bien sûr apprendre à contrôler ce que j'entends et ce que je sens pourrai m'être utile, mais pour apprendre à contrôler ce que j'appelle 'l'autre' ou la 'chose' qui est en fait seulement un instinct de survie, animal, complètement barge et assoiffé de sang... il va falloir le faire sortir. D'accord, j'admets que je suis trop dure avec cette chose qui à quand même eu le mérite de m'avoir sauvé la vie plus d'une fois...
De nouveau, je me demande ce que le capitaine m'a concocté pour forcer l'autre à se manifester. 'Nettoyage chez un bar de mafieux', décidément... De nature, je ne suis pas pessimiste mais là... ou peut être que c'est moi qui n'a pas envie de faire des efforts. Autant ne pas y penser maintenant, l'autre dort gentiment dans sa cage, si je commence à me stresser et à paniquer avant que ça ne commence, il aura le temps de s'échauffer pour pouvoir mieux forcer la sortie le moment où quelqu'un aura la bonne idée de me pointer.
Je respire un bon coup pour balayer tout ça, puis monsieur Keith me rassure quelques peu.  
Je tire un sourire, les journées qui commencent mal, j'en ais entendu parler oui. « C'est rien ! Oui, les missions de ce genre sont assez... contraire à mes principes ? Jusque là Fury ne m'avait jamais forcée la main, mais je pense que lui non plus ne possède pas une patience infaillible... » Alors... par quelle question commencer ? Je pense qu'il va bientôt avoir le droit à une avalanche... « Pourquoi vous ont-ils choisit, spécialement vous, pour m'aider ? Vous travaillez souvent avec le SHIELD ? Vous avez l'habitude de ces missions ? Vous avez une idée pour m'aider à contrôler ma spécialité ? C'est comment l'armée ? Vous agissez seulement aux les Etats-Unis ? » D'accord, j'admets que j'ai pas retenue tout ces détails expliqué par Fury, mais ça me semble nettement plus passionnant maintenant que j'ai un vrai soldat sous les yeux ! « Pourquoi vous... Mince, désolée... Maintenant je me tais, je vous laisse parler... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 01/08/2015


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Dim 16 Aoû - 15:05

Bon, heureusement qu'elle est sympa. Parce que sinon, je la considérerais comme un boulet à 100%. Je ne l'ai certes pas encore vue sur le terrain en pleine action, mais le fait qu'elle considère ce genre de missions comme contraires à ses principes ne lui fait pas gagner de points à mes yeux. D'autant plus que ces missions, c'est mon gagne pain. Cela dit, j'ai a peine le temps de penser ça qu'elle me submerge d'une multitude de questions. Visiblement, je ne suis pas le seul que Nick Fury ait laissé dans le flou quand aux détails de cette mission. Si je tombe sur lui un de ses quatre, je ne sais pas ce que je vais lui faire mais ça risque d'être violent.

L'avion accélère rapidement et j'attends que nous ayons décollé pour lui répondre. Je déglutis pour déboucher mes oreilles et je me débarrasse de ma ceinture de sécurité.

"Alors... Visiblement, aucun de nos supérieurs respectifs n'a jugé bon de nous informer sur quoi que ce soit. On m'a choisi parce que je suis à ma connaissance le seul soldat ayant des pouvoirs dans l'US Army. Je fais partie d'une unité secrète qui est plus ou moins composée uniquement de moi et de mon chef. Je n'ai travaillé qu'une seule fois avec le SHIELD pour une mission de routine, au tout début de sa création. Ça ne m'a pas laissé une impression impérissable, mais ce n'était encore que les balbutiements du projet."

Je m'interromps pour laisser une hôtesse de l'air nous servir à boire sans avoir à la tuer ensuite pour protéger des secrets militaires. Tuer des gens dans un avion, ça fait désordre en plus. Une fois l'hôtesse partie, j'ouvre le sachet de cacahouètes qu'elle m'a laissé avec ma bière et j'en avalé une poignée avant de reprendre.

"Pour ce qui est des missions, j'en fais à peu près trois ou quatre par mois, parfois plus, rarement moins. J'en ai aux quatre coins du monde. Ça se passe généralement bien. L'armée, c'est sympa, surtout quand tu peux quitter à tous moments une unité quasi-indispensable que tu composés tout seul. Mon chef me brosse dans le sens du poil tant que je lui fournis des résultats. Par contre pour tes pouvoirs... J'ai mis pas mal de temps pour maîtriser les miens et je suis encore sur que je ne les exploite pas au maximum. Mais je trouve ça intéressant. Ça fait de nous des êtres à part, c'est un don. Et comme tous les dons, ça demande quand même du travail."

J'avale une gorgée de bière. Mine de rien, j'aime bien discuter avec cette fille. Je reprends mon souffle, puis c'est à moi de lui poser des questions.

"OK, à mon tour. Vu que tu es au SHIELD, je suppose que tu à reçu un minimum d'entraînement. Tu sais te battre et te servir d'une arme? Je te trouverais un flingue quand on sera la bas, mais ce serait bien que tu sache déjà t'en servir. On n'a aucune limite de temps, mais il me faudrait au moins une semaine pour t'apprendre à tirer. Ma dernière question pour le moment concerne ton fameux pouvoir. Tu t'en est déjà servi volontairement ou il s'est juste manifesté sans que tu le veuille? Et surtout, tu sais ce que c'est, ce pouvoir?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation : Soudée à son HGM adorée ~


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Dim 16 Aoû - 18:07

Je me demande quelle genre d'expression fera Fury quand je rentrerai au SHIELD. Je suis pas sûre d'avoir grand chose à lui raconter, il saura déjà tout. La question c'est de savoir si j'aurais répondue à ses attentes ou non, j'aimerais bien, bien sur que oui... Mais il est quand même assez exigeant.
Trois ou quatre missions par mois... Et parfois plus ! Mon équipe, le Phoenix, doit tenir le même genre de rythme même si je pense que ça dois être nettement plus différent que l'armée. Bien sûr, ils sont touts assez spéciaux, mais quand ils ont appris pour l'adn de tigre... y'a eu différentes réactions ? Certains m'ont demandé comment j'avais fait mon compte, d'autre m'ont soudainement regardé comme si j'allais les charcuter ou les dévorer (avant de se rappeler qu'ils ne m'avaient encore jamais vue en colère) et d'autre encore était ravis d'avoir trouvé leur animal de compagnie. Il a donc un pouvoir ? Génial ça me fait d'autre question à lui poser... « Quel pouvoir avez vous ? Vous êtes né avec ? … Comment votre entourage l'a pris ? » C'est un mutant ou un HGM comme moi ? Je ne sais pas du tout comment ça se passe chez les mutants...
Me battre et me servir d'une arme... Oui, j'ai pas pus y échapper. Comme je suis plus rapide et que j'ai plus de force que ce que je pourrais avoir normalement, le plus dur à l'examen du corps à corps était de me convaincre à frapper la personne sur le tapis devant moi. Pour ce qui est des armes à feu, comme je vois mieux je vise bien, mais pour me forcer à tirer sur un humain... Tant que j'ai le contrôle ce sera bien difficile, et si je ne l'ai pas, l'autre se servira de mes crocs et mes griffes qui auront poussés, je me rend comte de la douleur que ces transformation rapide provoquent que lorsque que je reprend les commandes, mais je ne sais jamais a qui d'autre je dois m'attendre. « Oui j'ai appris ça à en entrant au SHIELD ça ça devrait aller... » Autant ne pas lui dire que je tire bien si je ne tire pas...
Maintenant c'est à moi de raconter ma petite histoire... Heureusement que c'est pas si compliqué, « Ce n'est pas vraiment un pouvoir, on m'a transmis en douce de l'adn animal pendant ma croissance en fait. J'entends mieux, je vois mieux, je sens mieux, j'ai un peu plus de force, je suis plus rapide, j'ai encore du mal à contrôler ça, parfois il y a tellement de bruit que je fais un malaise, ou quand je passe devant une parfumerie. Les blancs trop saturés me brûlent la rétine, ou quand il y a un suite de couleur trop vives qui se succèdent rapidement je perds le contrôle... Mais le plus spécial c'est quand je suis en danger ou au bord du précipice ça devient compliqué de me contrôler. Enfin 'compliqué' plutôt impossible, en général j'attends que l'autre ais terminé son carnage et qu'il se calme tout seul pour tenter de reprendre le contrôle. »
L'avion commence son ascension, je tâche de me concentrer sur autre chose, enfin non, surtout pas se concentrer, ça aiguise encore plus mes sens. Je finis par m'habituer lentement aux bruits des moteurs, mais ne peux pas m'empêcher de sursauter lorsque le soldat se met à parler.
Travailler avec le SHIELD... Même si Nick Fury à tout mon respect et mon admiration, je reconnais que ça doit pas laisser des supers souvenirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 01/08/2015


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Dim 16 Aoû - 20:32

En fait, je pense qu'on peut bien s'entendre. Déjà, elle sait tirer. Ensuite son pouvoir à l'air bien utile, même si je n'ai aucune idée de comment l'aider à le contrôler. Mais les deux combinés pourraient bien l'aider à rester en vie. Et les gens qui survivent à des affrontements armés gagnent tout de suite mon estime. Âme me pose ensuite des questions sur mon propre pouvoir. J'ai expliqué tellement de fois tout ce que je pouvais faire que je serais capable de lui énumérer la liste de mes capacités en dormant. Même si un avion n'est pas forcément l'endroit le mieux choisi pour une démonstration.

"Pour être franc, je pense que quand tu maîtrisera mieux ton pouvoir, ça te sera vraiment utile. Par contre, je ne sais pas trop comment t'aider à mieux le contrôler. On verra ça une fois la bas. Je pensais expédier cette mission, mais j'avais sous-estimé l'intérêt s'éveillerait ton pouvoir chez moi. Quand à moi, je peux être à deux endroits en même temps, et tout ce qui en découle. C'est un peu long et complexe à expliquer comme ça, mais tu verras très vite que ça nous servira. Pour ce qui est de ces histoires de malaises, ça m'est arrivé aussi, au début. J'étais submergé par trop odeurs, de couleurs et de sons et je me suis évanoui. Mais je n'étais qu'un ado. Avec le temps, tu devrais mieux tolérer tout ça. Pour en revenir à tes questions, je suis né avec mon pouvoir mais il ne s'est pas manifesté dès le début de ma vie. Quand à mon entourage... Je ne vais pas raconter toute mon enfance, mais mes parents avaient disons, d'autres préoccupations. En fait, personne ne l'a su avant que je ne passe un entretien confidentiel avec le responsable de mon unité. Maintenant je n'hésite pas à en parler, mais uniquement aux gens de confiance ou aux autres mutants. Ton cas à l'air plus spécial, mais je pense que tu comprends ce que je veux dire par mutants."

Je finis ma bière et mes cacahouètes. J'en arrivais finalement à penser que Nick Fury n'était en fin de compte pas tant un beau salaud que ça. Je n'avais pas beaucoup de gens à qui je pouvais parler de ce genre de chose sans rien cacher, et c'était assez agréable. D'autant plus que ça pourrait peut être servir à Âme plus tard. En parlant de ça, j'ai d'autres questions à lui poser. En même temps, je me rends dans l'armurerie de Fort Baxter pour commencer à remplir d'armes, de munitions et de gadgets divers un grand sac noir.

"Je suis actuellement en train de préparer de l'équipement pour la mission qui nous attend. Tu as une arme de prédilection ou je te prends quelque chose au hasard? Et puisqu'on est dans le domaine des armes et de la violence... Quelles techniques de combat on vous apprend au SHIELD?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation : Soudée à son HGM adorée ~


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Lun 17 Aoû - 18:24

L'utilité de mon pouvoir... J'avoue que je ne regarde pas vraiment ce côté là, quand on me dit 'ta spécificité te sera utile' mon côté cynique me dit que je ne veux pas d'une utilité qui servira à assassiner plus facilement des tas de gens, et mon côté optimiste me dit que comme ça j'arriverais à me contrôler lorsque je serai justement sur le point d'assassiner des tas de gens, sans le vouloir. Je me serai vraiment pitoyable, si monsieur Keith ne m'avais pas dit que lui aussi avait eu du mal avec son pouvoir. Être à deux endroits en même temps, ça doit être en effet assez perturbant. Mais maintenant je comprends mieux Fury, enfin non, lui je ne le comprends pas, c'est cette mission que je comprends. Bar de mafieux ou pas, son but est que j'apprenne à contrôler ça... ou que je me mette à tuer... Dur dur de trancher entre les deux éventualités. Peut être qu'il y en a d'autre ? Bon en attendant, je regarde le lieutenant avec des yeux comme des soucoupes, moi ? Une armes de prédilection ? Encore faut-il que je ne fourre pas la dite arme dans une poubelle... « Hum... Prenez au hasard, je me contenterai de ce que vous apporterez... » Bon, autant dire que j'évite le regard du soldat, une arme prédilection ? J'ai l'air de faire une fixation sur ce terme, mais honnêtement, je pense qu'il va falloir que j'avoue quelque chose. Nick Fury m'a une fois convoquée dans son bureau (ouaip, comme on fait l'école), pour me faire une tirade sur la nécessité du port d'arme même au QG, on y est restés toute l'après-midi, lui et moi, pour argumenter chacun notre tour sur la débilité, et l'utilité d'obliger ses employés à avoir une arme sur eux. Je crois qu'il m'en veut, parce j'avais réussie à le coincer. Enfin bref... Comme moi je peux être très têtue... Je prend un verre d'eau et manque de m'étouffer lorsque le soldat me demande quelle genre de technique on apprenait au SHIELD. Il est déjà bien heureux que j'ai retenue les dîtes techniques, alors leurs noms... Je repose mon verre, ça y est je me sens vraiment pitoyable. Je fixe mon verre, l'air de le traiter de traître des yeux, oui, j'aurai bien voulu qu'il m'étouffe pour le bon !
Bon, il n'empêche qu'il va falloir que je donne une réponse, et que si je compte avoir un minimum d'estime aux yeux du lieutenant Keith, me retenir d'avouer que Fury à du me menacer pour que j'accepte de combattre le maître pour passer l'examen... serai une bonne idée. Creusons, creusons dans ma mémoire. « Je ne pourrais pas vous citer des noms, mais 'tout ce qui pourra vous servir', c'est plus ou moins ce qu'on nous apprends... et vous ? » Bon, au moins je n'ai pas menti, au SHIELD ils tentent de nous apprendre le plus de chose, pour qu'on soit prêt à réagir. Mon regard se perd dans les nuages, je m'inquiète peut être pour rien mais cette mission qui semble pourtant si simple, me paraît soudainement beaucoup moins sûre. A revoir ma version de 'sûre' et celle de Nick Fury. Il est normal que je ne me sente pas rassurée, quand je sais que ce que j'estime être 'mal tourner' est ce que mon patron attends de moi. C'est sadique, mais je comprends. C'est même très... Mais je comprends toujours, alors j'essaierais de faire de mon mieux. Je respire un grand coup, même si j'ai une fierté qui me dit de ne rien dire, autant déballer tout maintenant, pour être sûre que ça se passe bien, pour notre sécurité. Et puis franchement, c'est vraiment égoïste de ma part de garder ça pour moi, alors que ça pourrait nous mettre en danger tout les deux... « Hum.... » Allez cartes sur table... ! « Je pense qu'il ne vaudrait mieux pas se faire trop d'idée sur mes capacités. Je pourrais avoir appris touts les arts martiaux du monde, être un tireur d'élite, que ça ne changerait pas grand chose. …Je n'arrive pas à frapper quelqu'un, c'est plus fort que moi... enfin, je mentirais en disant que j'aimerais que ça change, parce que je sais que ça c'est moi qui l'ai décidée. Et il y a autre chose, lorsque je perds les pédales, je ne fais pas la différence entre les amis et les ennemis, entre les enfants et les âgés, dans ces moments là, je pense (en gros) que moins il y a d'humains sur Terre, mieux ce sera. Honnêtement, je suis à moitié pétrifiée en pensant à ce qu'il risque de passer, mais j'aimerais vous demander quelque chose. » Ça je me demande si Fury l'a aussi anticipé, ou si c'est moi qui sort de son chemin tracé.... Non, il est bien trop intelligent pour ne pas prévoir un geste aussi prévisible que moi, alors peut être que j'ai enfin trouvée son véritable objectif... Ou peut être que je me trompe de nouveau. Essayer de deviner ce que le l'homme qui à toujours cinq coups d'avances à prévus... C'est comme tourner en rond. « Si je vous promet de faire de mon mieux pour me contrôler... mais que j'échoue, vous pourriez me tuer ? (S'il vous plaît).» Heureusement que Nikölai n'est pas là, je pense qu'il serai très en colère. Quoi que... Il se serai peut être demandé avant pourquoi j'ai l'air de demander ça comme je demanderais un verre d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 01/08/2015


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Lun 17 Aoû - 18:26

Je n'avais jamais entendu quelqu'un me parler d'un tel grand écart. Un coup elle refusé de frapper qui que ce soit et l'instant d'après elle attaque tout le monde sans distinction? C'est pour le moins original. Ou en tout cas intéressant. Le pouvoir d'Âme semble être plus difficile à comprendre et à maîtriser qu'un pouvoir ordinaire de mutant. C'est peut être justement parce que ce n'est pas un pouvoir inné qu'il est plus dur à contrôler? Peu importe pour le moment. Du moment qu'elle cause des dommages aux ennemis, ça me va. Et si elle s'en prend à moi, j'en connais assez en arts martiaux pour l'en empêcher sans qu'aucun de nous deux ne soit blessé. Je lui souris.

"Je ne vois pas pourquoi je te tuerais. Une furie reste une furie, et utilisée intelligement, ta perte de contrôle peut être un avantage tactique considérable. Bien sûr, ce serait mieux pour tout le monde que tu ne parte pas totalement en vrille. Mais si ça doit arriver, j'ai d'autres moyens bien moins définitifs que la mort pour régler le problème. Et puis, je ne sais pas ce que dirait Nick Fury si l'agent qu'il m'a confié revenait dans une housse mortuaire, mais ce ne serait probablement pas très amical. Pour ce qui est de l'arme, tu auras une surprise quand on sera arrivés."

Il faut dire qu'en même temps que je l'assure de ma volonté de la garder en vie, je suis en train de réserver à Âme un petit cadeau. À plusieurs milliers de kilomètres de là, en Allemagne, je connais un horloger qui habite dans une ruelle sombre de Hambourg. Et il se trouve que cet homme peut fabriquer ou se procurer n'importe quelle arme, vingt quatre heures sur vingt quatre. Je fais souvent appel à ses services. Aujourd'hui, je choisis un AMT Hardballer chromé, à crosse en bois de cerisier. Je sais que l'armurier le calibrera au millimètre près. C'est une arme fiable et plutôt jolie à regarder, qui compense son petit chargeur par une précision et des dégâts impressionnants. Tant que j'y suis, j'achète aussi une boite en bois exotique dont l'intérieur en velours rouge est aménagé spécialement pour accueillir l'arme et ses deux chargeurs supplémentaires. J'offrirais ça à Âme une fois qu'on sera dans un lieu plus approprié. À elle de décider si elle veut s'en servir ou le poser au dessus de sa cheminée. Cela dit, ça ferait une déco d'enfer.

"Je pense qu'on devrait prendre quelques jours pour que je puisse évaluer ton niveau avant qu'on aille au front, si je puis dire. En plus, ça nous permettra de commencer à travailler sur ton pouvoir, même si je ne sais pas trop par où commencer."

J'établis mentalement une liste de tout ce que je pourrais faire pour aller plus vite. Genre réserver un hôtel, finir de rassembler du matériel. Et puis quand on aura l'adresse, commencer à repérer les lieux, apprendre les habitudes des mafieux. Si j'étais seul, j'entrerais dans le bar en mode western pour vider mes chargeurs partout dans les méchants. Mais autant montrer à Âme comment se prépare une vraie mission, avec sa phase de planification. Après tout, elle est là pour apprendre non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation : Soudée à son HGM adorée ~


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Lun 17 Aoû - 18:28

Bon, je pense que c'est pas la peine d'insister ; il ne me tuera pas... Bizarrement je ne m'en réjouis qu'à moitié, voir pas du tout. Si il refuse de le faire, ça veut dire qu'il va falloir que je me surpasse pour garder le contrôle ! Et bien sûr, ça fait partit des choses plus faciles à dire qu'à faire. Mais si je réfléchie bien, j'ai quand même 0,5% de chance de l'emporter. La dernière fois que l'autre à forcé le contrôle, il a faillit égorger le pyromane, enfin il allait le faire ça c'était sûr mais comme j'ai réussie à reconnaître Nikölai il à été déstabilisé et j'ai repris les commandes... Mais le plus beau c'est pas là, le meilleur c'est quand j'ai cru que mon copain allait mourir à cause de moi, (donc oui autant dire que j'étais pas en état de faire quoi que ce soit) que lui à repris le contrôle juste pour m'aider à le traîner et faire un chemin pour éviter l'incendie, qu'il n'a tué personne sur le chemin, qu'il nous à sortit de là et qu'il m'a laissé reprendre ma place sans rien demander ! C'est bien là seule fois que c'est arrivé, mais ça me donne un peu d'espoir pour la suite.
« … Merci ? Je vais essayer de faire ce que je peux. » Je lève un sourcil, une surprise ? Je m'attends à tout... Puis je tire un sourire en imaginant la tête de Fury regarder mon corps en cours de décomposition dans ces fameuses housses noires. Je me demande ce qu'il ferai, ça lui donnerai des ennuis non ? Remarque, il l'aura bien cherché, puis c'est pas comme si j'avais de la famille proche qui serai en moyen de porter plainte... Juste un démon qui pourrait mal le prendre... « Je lui aurai causé des problèmes jusqu'à la fin, » dit-je en riant. Non non, je ne suis pas sadique avec mon patron, mais c'est tellement...
Son idée ne semble pas tellement mauvaise, au contraire, prendre quelques jours pour me mettre à niveau c'est pas trop mal avant de me lancer dans la bagarre. Je me demande ce que ça doit faire d'être né directement avec un pouvoir, quand c'est son corps qui choisis sa différence. Je pense que ça doit être aussi compliqué de s'habituer à d'aussi pareilles transformation... Mais au moins, eux ils ont la chance d'être sûr qu'il vont y survivre, même s'ils ne l'ont pas choisis. Dans l'hôpital / prison où j'étais, il y avait plein d'autre enfants qui grandissaient en même tant que moi mais je me souviens qu'au fur et à mesure que nous grandissions il y avait de moins en moins de colocataires. Et ça ne m'étonne pas, même moi j'ai faillit y passer. Mais c'est grâce à ça que j'ai pu m'enfuir alors... Ils essayaient de faire de nous des mutants alors qu'on était pas prêt pour ça. Je pense qu'un jour j'essaierais de retrouver ces tortionnaires... Sans vraiment savoir quoi en faire.
« Vous trouverez bien un moyen, et je chercherais de mon côté comment faire pour mieux contrôler 'ça'. » Peut être que ça ne sera pas si horrible que ça finalement, m'enfin, mieux vaut ne pas se réjouir trop vite. « On arrive dans combien de temps ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 01/08/2015


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Lun 17 Aoû - 18:29

Je presse un bouton sur l'écran devant moi. Une carte du monde s'affiche, avec notre point de départ, notre destination, notre position actuelle et une myriade d'autres informations techniques telles que la vitesse, la température extérieure et l'altitude, dont je me fous totalement. En revanche, un décompte au bas de l'écran m'informe que nous sommes plus ou moins à la moitié du trajet. Information dont je fais part à Âme. Un petit silence s'installe entre nous et j'avoue que je ne sais pas comment relancer la conversation. En fait si. Quand elle m'a demandé de la tuer, je me suis posé une question que je formule à haute voix.

"Mais dis moi, tu n'as pas une famille ou des amis? Des gens à qui tu manquerait si je devais te tuer? Enfin, moi ou un mafieux lambda. Parce que je ne suis toujours pas d'accord pour te mettre une balle dans la tête, même si tu pars en vrille."

En plus, ce serait jeter mon argent par les fenêtres. Le petit cadeau que je lui réserve, même si ça me fait plaisir de le lui offrir, m'a quand même coûté pas mal d'argent. Et même si je peux aller me servir dans une banque quand je veux, ça fait un bon bout de temps que je n'ai pas commis de vol et je préfère éviter. De toutes façons, le nombre hallucinant de caméras de sécurité complique la tâche.

À Fort Baxter, j'ai fini de vérifier de graisser et de charger toutes les armes que j'ai emporté. J'ai des centaines de cartouches, pleins d'accessoires divers et variés, des lunettes de visée, des poignées avants ergonomiques, des lunettes de vision nocturne ou infrarouges, bref, tout ce qu'il faut pour cette opération. J'ai tout mis dans deux grands sacs noirs. Le premier n'avait pas suffit. Je cherche rapidement sur un ordinateur en libre service un plan de San Francisco, en priorité les hôtels. Un d'entre eux à un hall qui me plait bien, avec des colonnes en marbre et des lustres partout. Quitte à se faire possiblement attaquer par sa propre coéquipière, autant profiter au maximum de ses derniers jours. Je m'y rend sur le champ et je réserve une suite au dernier étage, avec quatre chambres, un piano, un jacuzzi, bref, tout ce qu'il faut et bien plus. Mais comme je ferais passer ça en note de frais, je m'en fiche royalement. Un groom m'accompagne jusqu'au bon étage et me remet la clé de la suite. Je le gratifie d'un pourboire raisonnable avant de refermer la porte derrière moi. Immédiatement, je récupère les sacs de matériel à Fort Baxter, ainsi le cadeau d'Âme que je dépose sur ce qui sera son lit.

Dans l'avion, je presse le bouton d'appel de l'hôtesse pour qu'elle m'apporte une autre bière. Puis je me tourne vers Âme en souriant.

"On a à présent une magnifique chambre d'hôtel à 250 dollars la nuit!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation : Soudée à son HGM adorée ~


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Lun 17 Aoû - 18:30

La moitié du chemin... C'est long ! Que faire pour passer le temps ? Il faut dire que je n'ai pas beaucoup de choix ou d'options, mais le lieutenant Keith vient rapidement me sortir de mon ennui. Toujours pas d'accord pour me plomber ? Je tire un sourire, il dira plus la même chose quand je partirai pour de bon en vrille ! Le résultat de ma dernière mission à été plutôt catastrophique, mon équipier est revenu mort (tué ou brûlé vif, on ne veut pas le savoir), un immeuble avait finis en cendre, pas mal de mort, et le Troisième à présent deux fois plus vigilant, ce dernier ne manquera pas l'occasion de venger ses morts. Bref, Fury était furax. Mais enfin, passons, il n'y a pas beaucoup de personne à qui je pourrais manquer actuellement. « Pas vraiment de famille, s'ils sont toujours vivants, ils me pensent sûrement morte depuis aux moins quinze ans ! Pour ce qui est des amis... Il y a bien un petit garçon adorable... et mon petit copain à qui je pourrais manquer. » Je pense pas de Valshe qu'il est vraiment un 'petit garçon', il est même plus âgé que moi ! Mais son caractère, enfin ce qu'il laisse montrer, me le fait penser. Alors voilà, pour ce qui est de Nikölai, je pense que ce sera une toute autre affaire... En vérité, je préfère ne pas imaginer ou penser à ce qui se passerait si je venais à disparaître, peut être que c'est pas une si bonne idée que ça en fait. Je rapporterais des problèmes à monsieur Keith, et je m'en voudrais beaucoup de laisser derrière moi Nikölai. « Et vous ? Vous avez de la famille ? »
Une chambre à 200 dollars la nuit ?! 250, je sais, mais... Wouaw, il fait pas les chose à moitié... « Super, j'ai hâte d'y être ! » Je ris, non mais honnêtement toutes les secondes j'hésite entre penser que c'est juste une belle blague, que je viens de sauter dans un avion vers l'enfer, ou que finalement ce sera cool.
« Dîtes, quand la mission sera terminé... Vous retournerez à l'armée ? Enfin je veux dire... Vous ne referez plus de mission avec le SHIELD ? » Franchement, je m'attache trop vite ! Mais je ne parle pas beaucoup aux autres, alors quand je trouve quelqu'un avec qui je peux aligner tranquillement deux trois phrases, puis en plus qui à un pouvoir comme moi ! Forcément que j’apprécie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 01/08/2015


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Lun 17 Aoû - 18:31

Un petit copain? En effet, j'ai bien fait de refuser de la tuer. En dehors du fait que je n'en avais aucune envie et que je trouverais ça franchement immoral, j'ai bien mieux à faire que de m'occuper d'un petit ami vengeur. Même si peu de gens peuvent sérieusement m'inquiéter. En une seconde, je suis au Pérou, ou au Pôle Nord, ou n'importe où. Alors je n'ai pas vraiment peur. Mais ça m'embêterait quand même. Cela dit, le fait qu'elle n'ait plus de famille est à mes yeux un bon point. Déjà parce qu'on a ça en commun, mais aussi et surtout parce que ça ne peut que faire d'elle un meilleur agent. Sans attaches, on a moins peur de mourir.

"Je n'ai plus de famille non plus. Mon père est mort quand j'étais enfant et ma mère quand j'étais ado. Ils étaient tous les deux malades. Et ils n'ont eu aucun autre enfant. Pour ce qui est de l'amour... J'ai toujours eu une fâcheuse tendance à trouver ça assez surfait. Pas mal de gens le cherchent toute leur vie sans le trouver, d'autres le trouvent pour un certain temps... Personnellement, je suis plutôt du genre solitaire. Et même si je ne dis pas non à une aventure avec une jolie fille, ça dure rarement plus qu'une nuit. Enfin... Pas sûr que ce te serve beaucoup de savoir ca !"

L'hôtesse de l'air vient m'apporter ma bière que j'entame immédiatement après l'avoir remerciée. Avec moi, il y a deux choses qui ne durent jamais bien longtemps. Les ennemis et les bières. Et c'est moi qui l'emporte à chaque fois. La seule chose qui puisse me vaincre, c'est la gueule de bois. Mutant ou humain, on est tous égaux devant deux choses : ça et la mort. Et je ne sais pas ce qui est le pire, en définitive.

"Ton enthousiasme me fait plaisir! En revanche, je ne sais pas du tout ce que je vais faire à la fin de cette mission. Je suppose que ça dépendra essentiellement de si on est toujours en vie ou non. D'après ce que m'a dit Nick Fury, c'est une mission exceptionnelle pour t'apprendre deux ou trois trucs. Il doit bien t'aimer, je suppose. Il n'a pas l'air facile à vivre. Mais si cette missions se passe bien, je pourrais peut être demander à être consultant occasionnel pour le SHIELD. Ça peut toujours servir. Mais je ne pense pas que je quitterai l'armée un jour. Ça va sans doute faire un peu cliché, mais c'est eux ma famille maintenant. Pourquoi cette question? Je vais te manquer?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation : Soudée à son HGM adorée ~


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Lun 17 Aoû - 18:31

Je hoche la tête dissimulant un sourire, en effet comme il l'a si bien remarqué savoir que ça lui arrive 'd'avoir des aventures avec des jolies filles mais que ça dure pas plus longtemps qu'une nuit' ne me servira pas à grand chose, mais on sait jamais. En effet, je ne me suis jamais dise qu'apprendre à me battre servirais à quelque chose et... non en fin de compte, c'est toujours l'autre qui à fait les choses à ma place. Conclusion ; ça ne me servira à rien.
Fury ? Bien m'aimer ? Malgré moi j'éclate de rire, c'est peut être vrai, mais dans tout les cas il a une drôle manière de le montrer. Mais je n'ai pas tellement de réfléchir la dessus que je pique un far, « Non ! Enfin si, mais c'est parce que vous êtes différent comme moi et que vous êtes plutôt gentil, puis enfin heu... La mission n'a même pas encore commencée, et je trouve déjà ça plus intéressant que ce que je fais au SHIELD, enfin... Je sais que j'y suis un peu pour quelque chose si je m'ennuie au SHIELD mais.... voilà quoi c'est pas la même chose ! » Bref, à retenir deux choses : dorénavant je ferais ce que je peux pour changer de type d'activités au SHIELD (c'est Fury qui va faire sa danse de la joie quand il va l'apprendre), et j'aime bien monsieur Keith.
Je regardes les nuages défiler, puis avoir eue l'impression que l'aile allait se décrocher, je me tourne vers le lieutenant. « Vous avez une équipe à l'armée ? Elle est bien ? Les gens ils sont touts comme vous ? On devrais faire ça au SHIELD, quoi que... Les autres humains aussi ils sont gentils... Et puis, comment l'armée ça fait pour être une deuxième famille ? Tout le monde est sympa là bas ? Quand vous faîte pas de mission comment vous faîtes pour vous occuper ? Ça arrive souvent ? » Je respire deux, trois secondes, et si on me demande, je pense que non, je ne remarque pas que je suis curieuse. Puis c'est bien non ? Comme on dit 'ça peut toujours servir'. « Et comme tout le monde vous avez des vacances ? Touts les soldats sont américains ? Vous habitez 'là-bas' ? Enfin, c'est comment là-bas, il y a des bâtiments ? Terrains d'entraînement ? Des bureaux comme au SHIELD ?  » Oui bien sûr, dit comme ça je donne l'impression que m'ennuyer à en mourir au SHIELD, mais pas tant que ça ! «  ET ça donne la pression d'avoir l'impression de sauver le monde ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 01/08/2015


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Lun 17 Aoû - 18:31

Ok. Je croyais avoir été submergé de questions au début du voyage mais là... Je ne pensais pas qu'un être humain était capable de tant de curiosité et de souffle pour demander tant de choses en même temps. Bon. Je vais essayer de me souvenir de tout. Ce qui ne va pas être une mince affaire vu la quantité astronomique de réponses que je dois fournir. Cela dit, peut être qu'Âme envisage de laisser tomber le SHIELD et de s'enrôler dans l'armée? Cela dit, je ne sais pas si on l'accepterait. Son côté pacifique et inexpérimenté risquerait d'être un gros défaut si elle devait passer un entretien d'embauche avec des militaires.

"Wahou. Ça fait beaucoup à la fois! Alors... Non je n'ai pas d'équipe. J'en ai eu une avant que je ne rentre dans mon unité. Et elle était plutôt sympathique, oui. Dans mon unité actuelle, je suis le seul. Le seul soldat comme le seul mutant. Le Général qui chapeaute le tout est humain à 100%, en revanche. L'armée est une famille dans la mesure où il y a une très gros sentiment de solidarité, d'appartenance à quelque chose. En plus, presque tout monde se respecte. On va souvent dans des bars tous ensemble, quand on est de sortie. Pour ce qui est des vacances, ça arrive rarement. Mon unité est un cas à part puisque je n'ai de missions que toute les deux semaines en moyenne. Du coup, je suis libre de faire à peu près ce que je veux entre temps. Personnellement, je rentre chez moi, mais sinon tout le monde dort à la base. Il y a tout ce qu'il faut, des bâtiments pour tout ce qui est stratégie, des dortoirs, des réfectoires, un bâtiment de recherche, un garage, des stands de tir, des terrains d'entraînement, un bâtiment pour la communication... Tout ce qu'il faut quoi! Mais c'est moins luxueux que l'hôtel, c'est sûr. Et pour cette histoire de sauver le monde... Je ne suis pas un super-héros, tu sais. Quand je pars en missions, c'est à bien moindre échelle. Je m'occupe de trafiquants d'arme, d'organisations criminelles... Pas de je ne sais quel monstre géant extraterrestre qui veut ravager la planète pour s'occuper."

Au moment où je finis ma bière, une voix féminine nous annonce que nous entamons notre descente sur l'aéroport de San Francisco. Je boucle ma ceinture. La deuxième moitié du voyage est passée bien plus vite que la première.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation : Soudée à son HGM adorée ~


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Lun 17 Aoû - 18:32

Wahou, ça fait beaucoup de réponses ! Je reste quelque minutes à méditer sur tout ça, puis en vient à cette conclusion : L'armée ça à l'air cool, alors maintenant je vais faire de mon mieux pour que ce soit pareil au SHIELD. Pas dit que je réussirais, pas dit que ça sera facile, mais au moins j'aurais essayée et ça me donnera un objectif.
Sa dernière phase me fait rire doucement, je me demande ce que je ferais moi, si un jour je me retrouvais face à un monstre géant extraterrestre qui ravagerait tout pour s'occuper... Parler ? Je ne crois pas. Si le montre en question avait déjà fait beaucoup de mort, je ne sais pas si nous n'aurions fait que parler. Tout le monde pense que je suis gentille, trop gentille, pour aller renvoyer ce monstre chez lui ! Mais c'est pas vrai ! Enfin, si quand même un peu, mais pourquoi faire simple quand on peu faire compliqué hein ? Alors oui, j'irai voir ce monstre, je le regarderais droit dans les yeux, et on discutera. Ça ne sert à rien de tirer sur tout ce qui bouge pour qu'au final ses meilleurs amis viennent sur Terre parce qu'on à pas été accueillant, autant le renvoyer avec délicatesse chez lui ou lui proposer de rester en vivant avec nos lois, plutôt que d'avoir peur et laisser un mauvais souvenir aux extraterrestres des humains. C'est peut être plus long, mais le résultat est toujours meilleur. Ahah oui, je suis du genre à penser qu'on a toujours le choix, et je suis plutôt tenace sur ce côté là.
La voix grésille dans le micro et nous annonce la descente de l'engin. Je regarde par un hublot (celui par lequel monsieur Keith m'a menacée de me jeter si j'osais l'appeler Jameson), le paysage se rapprocher de plus en plus. Mes oreilles écoutent le bruit des routes sortir de la coque, puis des pneus crisser sur le bitume de la piste d'atterrissage. Nous sommes arrivés.
Nous descendons de cet avion sans trop nous attarder, je sais pas mais je commence à stresser. Non non pas encore pour la mission, mais à cause de la grandeur de l'aéroport. San Francisco c'est ça ? Encore celui de New-York je connaissais pour avoir fait des missions à l'intérieur, mais ici... C'est un terrain inconnu. Et c'est un secret pour personne que je possède un sens de l'orientation pitoyable. Et que j'ai aussi du mal à contrôler mes capacités... Trop de bruit, trop de mouvements, trop d'odeur différentes. « On va rester longtemps ici ? » On devrait recevoir les détails de notre mission ici, espérons que ça ne durera pas trop de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 01/08/2015


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Lun 17 Aoû - 18:32

Je vois bien qu'Âme est mal à l'aise dans cet aéroport. Je me rappelle de l'époque où trop de stimulations sensorielles me causaient des malaises. Je jette un œil à ma montre et je constate que nous sommes pile à l'heure. Je n'ai aucune idée du moyen que va utiliser Nick Fury pour nous communiquer les détails de l'opération. À ce moment là, une voix féminine demande monsieur Albarn. Je lève les yeux au ciel. Quitte à me fournir un faux passeport, autant se servir du nom qu'il y a dessus. À moins que Fury me pense trop bête pour retenir mon nom d'emprunt?

Toujours est il que je me dirige vers l'accueil de l'aéroport. Je fais signe à Âme de récupérer sa valise. Je la mettrais au courant du contenu du briefing plus tard, quand nous serons en privé. Ledit briefing est en réalité très court puisqu'une hôtesse d'accueil se contente de me donner une malette noire. Je la remercie, bien que j'ai horreur des bagages. Je la transfère directement à mon corps qui est resté à l'hôtel. Du coup, je commence directement à l'ouvrir. Une dizaine de dossiers à couvertures bleues sont entassés au fond, surmontés d'un autre, plus épais et à couverture rouge. En les lisant, je découvre que le dossier rouge contient toutes les informations à connaître sur le bar, avec des plans, des photos, les horaires, les entrées et sorties potentielles... Bref, un dossier de repérage. Je ne sais pas encore si on s'en servira. La préparation est une phase importante et j'aimerais bien qu'Âme voit comment elle se déroule. Cela dit, je dois admettre que le SHIELD est au point à ce niveau là. Les dossiers bleus contiennent les casiers judiciaires de tous les mafieux qui seront présents le soir de l'opération. Et ce ne sont pas des criminels de bas étage. Tous des malfrats endurcis. Ça promet pour une première mission.

Nous sortons de l'aéroport et je hèle un taxi. Par chance, nous en trouvons un presque tout de suite. Je laisse Âme charger ses bagages dans le coffre et je prends place sur la banquette. Je n'ai jamais passé mon permis de conduire, vu que mon pouvoir m'en dispense. Je n'aime pas les voitures, je me sens trop à l'étroit dedans. Heureusement, l'hôtel n'est pas loin. En revanche, le bar n'est pas tout près. Je me renseigne auprès d'Âme.

"Dis moi, tu sais conduire ? Parce que si oui il faut louer ou voler une voiture, et sinon on est pas super bien partis."

En même temps, je m'occupe d'expédier directement sa valise du coffre à notre suite et je paye le chauffeur du taxi. Je lève les yeux pour mieux apprécier la hauteur de l'hôtel. Il y a quelques années, j'avais fait une expérience avec mes pouvoirs. J'étais monté sur le toit d'un bâtiment de la Nouvelle-Orléans tout en restant dans ma chambre. J'avais regardé le sol, trente-cinq mètres plus bas, en prenant une grande inspiration. Puis j'avais sauté. Quelques instants avant le choc avec le sol, j'étais retourné dans mon autre corps. C'est quand j'ai traversé mon parquet en me brisant la cheville au passage que j'ai compris qu'avec un certain élan, cela avait des répercussions quand je revenais dans mon autre corps. Du coup je n'avais jamais réitéré l'expérience. Mais cette sensation de chute libre était fascinante.

Un groom me frôle, ce qui me fait sortir de mes pensées. Je me rappelle que j'ai posé une question à Âme et je me tourne vers elle en attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation : Soudée à son HGM adorée ~


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Lun 17 Aoû - 18:33

« Dis moi, tu sais conduire ? Parce que si oui il faut louer ou voler une voiture, et sinon on est pas super bien partis. » Y'a quelqu'un en moi, mon côté sarcastique (celui que je met toujours de côté) qui lève un sourcil, disant que j'avais peut être à peine la majorité américaine... Mais qu'ici c'est comme vital de savoir conduire...Si on peut pas se téléporter. Je lui souris, «  Oui ! Si vous préférez je peux aussi piloter un avion, un hélicoptère, et c'est un peu galère de s'occuper tout seul d'un héliporteur mais je me débrouille. » Le SHIELD m'a fait passé tout les permis possible dès qu'ils m'ont recrutés. Comme ça n'avais rien de violent, c'est passé crème. Puis comme je vois mieux et que je réagis plus vite que la normale, c'est toujours ça en plus. On apprends aussi à voler les voitures, enfin, ils ont compris que j'avais pas eu à attendre que l'examen pour savoir le faire... Mais je l'ais jamais fait hein ! Simplement quand j'étais dans la rue pendant l'hiver, l'autre menaçait d'assassiner un citoyen pour prendre son appartement si je ne me décidais pas à forcer l'ouverture d'une voiture et trafiquer les fils de contact pour l'allumer et me réchauffer un peu... Mais ne vous en faîtes pas, je faisais en sorte que ça ne se remarque pas !
On sort du taxi et je perçoit le regard de monsieur Keith observant la hauteur de l'hôtel. Je lève la tête. Ça me rappelle la dernière fois où j'étais en colère. Je ne me rappelle plus pourquoi, mais j'avais finis funambule sur les fils électriques. Sans m'en rendre compte, je faisais les cents pas à travers le quartier en marchant sur un cordon de métal. Je ruminais mes pensées de filles en colère, l'autre était furieux parce que je mettais en danger sa survie et la mienne, et surtout que c'était grâce à l'agilité et l'équilibre qu'il m'avait donné qu'on était pas encore mort. Mais il n'a pas réussie à prendre le contrôle pour me faire descendre, parce que moi quand je suis en pétard j'ai largement assez de colère pour rivaliser avec la sienne qui est pourtant éternelle. J'imagine pas ce que ça doit faire quand on est tout les deux du même côté et sur les nerfs... Nan, je veux pas l'imaginer.
Finalement l'incident s'était réglé plutôt vite, une foule s'était massée sous moi (qui n'avait même pas remarquée), puis lorsque j'ai commencée à entendre une voix dans un haut-parleurs, j'ai finis par comprendre où j'étais. Puis je suppose que ça avait fait suffisamment de bruit pour que Nikölai en entende parler et fonce venir me chercher. Parce que oui, une fois que ma colère était passée, j'ai commencée à avoir peur du vide. Donc j'étais restée coincée là-haut, priant pour ne pas faire un faux pas et m'écraser par terre. « Je suis d'accord pour qu'on vole une voiture, si vous me promettez qu'on pourra la rendre dans le même état qu'on l'aura prise. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 01/08/2015


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Ven 21 Aoû - 21:55

Je suis un peu sidéré devant la naïveté de ma partenaire. Devant l'ordre de des priorités aussi. Il y a d'énormes risques qu'elle meure dans la semaine qui va suivre mais ce qui lui importe c'est que la voiture qu'on volé soit ramenée en bon état? Au moins elle sait conduire. Du coup je m'abstiens de faire des commentaires. Il faudra vraiment que je pense à passer le permis un de ces quatre. Même si je ne m'en servirai probablement presque jamais. Bref.

"On aura pas besoin d'avion, dis je en souriant. Et pour ce qui est de la voiture, je ne peux pas te promettre ce que tu demandes. Déjà parce que c'est le cadet de mes soucis, mais surtout parce que je suis incapable de te garantir qu'elle sera intacte a la fin de cette mission."

On voit beaucoup de choses dans les films d'action et d'espionnage. Les voitures s'envolent ou explosent, et toujours en ayant la politesse de ne tuer que des méchants, et sans décoiffer les héros qui restent imperturbables en toute circonstances. Dans le vrai monde, une rafale de balle dans une carrosserie ne fait rien exploser mais perfore le véhicule de part en part, et les occupants avec. Et un accident fait généralement plus de dégâts que quelques étincelles. J'ai déjà vu un type se prendre un réverbère de plein fouet et être éjecte à travers le pare-brise. Pour le coup, il était méchant et décoiffé.

"On verra ça plus tard. Au pire, on prendra les transports en commun. San Francisco à un super tramway, d'après ce qu'on dit. Pour l'instant je suppose qu'on monte dans la chambre et qu'on se repose de ces six heures de voyage."

Quitte à payer cher, autant profiter un maximum. D'autant plus qu'on est à une heure et demi du dîner et qu'on aura pas le temps de faire quoi que ce soit de productif ce soir. Un groom nous fait prendre l'ascenseur qui file jusqu'au dernier étage. Je lui laisse un sympathique pourboire et je me débrouille tout seul, je connais le chemin. À force de distribuer des pourboires, les garçons d'étages vont finir par me coûter plus cher que la suite elle-même. Mais bon, on se détend, c'est le Général qui paye. J'aurais sûrement employé l'expression "aux frais de la princesse" si mon chef avait eu quoi que ce soit en commun avec une princesse.

"Ok, découvre ta chambre, installe toi, prends une douche et change de fringues. On va dîner dans 20 minutes. On commencera à parler du planning de cette semaine une fois le ventre plein."

Sur ce, je retourne dans ma chambre. À l'autre bout des États-Unis, je décroche du mur mon costume. Je l'ai fait tailler sur Saville Row à Londres et je suis vraiment fan de ces vêtements, bien que je ne les porte qu'en de rares occasions. La dernière fois, c'était pour abattre un trafiquant d'armes russe. Je ne pense pas que j'aurais a faire ce genre de choses ce soir, mais autant être bien habillé dans ce genre d'hôtel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation : Soudée à son HGM adorée ~


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Sam 22 Aoû - 10:54

Je croise les bras, assez contrariée. J'vous promet, je ne lâcherais pas l'affaire aussi facilement. Que le problème soit important ou non, ce ne serai pas correct. Alors, non, si j'ai pas sa parole, c'est hors de question. Je le regarde droit dans les yeux, ouhla, faut que je fasse gaffe moi mes crocs vont finir par sortir si je continue. De toute façon je pense qu'il a compris.... Mais même demain, je resterais sur le même avis. Oui, c'est bien le tramway, les transports en commun... Je tire un sourire, j'ai hâte d'y être.
On monte au dernier étage, j'observe rapidement la vue par la fenêtre. Mais j'avoue que la dernière fois que j'ai eu l'occasion de regarder un paysage à cette hauteur, j'ai surtout vu une poignée des plus jeunes agents y sauter pour se suicider alors... J'ai bien envie de me gifler, faut vraiment que je pense à ça maintenant ! Je hoche la tête avec toujours le même sourire pour finir par rentrer dans ma chambre. Elle est... grande ? Je ris toute seule puis découvre qu'on avait posé mes valises soigneusement sur mon lit. Ah c'est parfait, je penserais à remercier le lieutenant. Sans vraiment me préoccuper du reste, je file sous la douche. Je sais pas trop quoi enfiler comme habit, faut dire qu'entre l'uniforme du SHIELD et les vieux trucs que j'enfile pour peindre... Rien ne convient vraiment pour ce genre d'endroit. J'ouvre mes valises et remercie le ciel pour ce miracle : j'étais tellement pressée quand j'ai fais mes bagages que j'ai plus ou moins vidée toute ma penderie à l'intérieur. Je finis par mettre une robe longue et rouge. Super ! Je finis de ranger de reste de mes valises, puis tombe sur un paquet aussi posé sur mon lit. Un cadeau ? Mon regard se tourne vers la porte, je pensais pas que monsieur Keith était de ce genre mais c'est gentil. Je souris et ouvre la boîte. Waw ! L'arme est magnifique ! (et franchement, venant de moi, c'est du compliment). Je la prend délicatement entre mes mains pour l'admirer puis je la range doucement. Je ne sais pas tellement ce que je vais en faire, mais je sais une chose ; c'est que le lieutenant Albarn vient de me réconcilier avec les armes (pas sûr que ça change grand chose, mais soyez optimistes).
Je sors de ma chambre et rejoins le soldat dans son costume. Il a la classe infinie comme ça ! Je lui sourie, « Merci pour le cadeau ! Elle est magnifique ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 01/08/2015


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Dim 20 Sep - 16:23

Je suis content de voir que mon cadeau lui plaît. Maintenant, il reste à voir si elle sait - et surtout si elle va - s'en servir. Enfin bref. Autant ne pas casser l'ambiance qui pour l'instant est plutôt bonne. Nous quittons la chambre. L'hôtel compte bon nombre de restaurants étoilés, et bien évidemment haut de gamme et hors de prix. De la fine cuisine d'a peu près partout, France, Italie, Chine... À vrai dire, ce genre n'est pas vraiment mon style. À mes yeux, c'est beaucoup de noms ronflants et de présentation d'assiette pour pas grand chose à manger au final. Je préfère des endroits moins prestigieux mais avec de la bonne nourriture en proportions industrielles. Mais comme dit le proverbe, quand tu es à Rome, fait comme les romains... Et puis, on ne s'est pas habillés comme ça pour aller manger des cheese burgers dans le fast food le plus proche.

J'opte pour la nourriture asiatique. Je pense que je ne supporterais pas de voir de bons plats italiens être massacrés par les délires de grande cuisine d'un pseudo chef soit disant avant gardiste. Je fais peut être (sûrement) une fixation sur la nourriture, mais sérieusement. Les pages à la bolognaise, ça a suffisamment fait ses preuves sans qu'on ait besoin d'y rajouter je ne sais quel caviar ou coquille Saint-Jacques!

Je pousse mentalement ce petit coup de gueule tout en m'asseyant a une table. En dehors du repas, il faudra aussi qu'on mette au point un planning de ce qu'on aura à faire cette semaine. Un serveur nous apporte la carte et départ sans dire un mot. Son trajet est si fluide et calculé au millimètre qu'on le croirait monté sur des rails. Je jette un œil au menu et j'opte pour un assortiment de raviolis, de nems, de canard laqué, de boeuf aux oignons, de champignons et de riz. Je vais totalement couler le budget de l'unité avec autant de choses, mais tout me faisait envie sur ce menu. Je lève le bras vers un serveur, qui semble être un clone du précédent, tout aussi effacé et cérémonieux, et je passe la commancommande, accompagnée d'une bouteille de baijiu, un alcool de riz chinois ravageur en cas d'alcootest mais qui se marie très bien avec à peu près n'importe quel plat asiatique. En plus, avec 65°, on peut même s'en servir comme alcool chirurgical.

Une fois mon repas gargantuesque commandé et le serveur reparti sur ses rails, je me tourne vers Âme. Elle a enfilé une charmante robe rouge qui lui va très bien et quelques têtes se sont retournées sur notre passage. J'ai eu la brève impression d'être une sorte de grand frère protecteur prêt a casser la gueule du premier qui tenterait quoi que ce soit. Mais trêve de sentimentalisme.

"Alors, dis moi. Comment verrais tu la suite des opérations?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 24/07/2015
Localisation : Soudée à son HGM adorée ~


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Dim 20 Sep - 19:51


Regrettant un peu d'avoir mis une robe rouge au vu des regards qui se retournaient, j'ai presque envie de me cacher derrière monsieur Keith. J'aime pas vraiment quand on me regarde comme un morceau de viande...
On entre au restaurant, et je regarde les serveurs passer un par un comme des robots. Un frisson me parcoure l'échine, ils font flipper comme ça. Mais bon, arrêtons de flipper pour si peu, j'ai affrontée un incendie ravageur, et je vais devoir entrer dans un bar mafieux. Alors être frustrée parce que des personnes aux regards inexpressifs et totalement dénué d'émotion passent... C'est pas une bonne manière de commencer les choses.
Je sais pas comment les garçons font tous pour avoir faim comme ça, quand j'ai vue Valshe j'ai pensée que c'était l'âge (puis finalement il s'est avéré qu'il était plus âgé que moi...) mais finalement je pense que ça doit juste être une règle de la nature humaine. Je commence un rapide plat de raviolis (j'aime beaucoup la cuisine italienne), puis une bouteille St Dominique. Oui oui, moi aussi je l'ai vu le regard du serveur quand j'ai commandée ça. Mais j'ai quelque chose à avouer : Je ne sais pas si c'est juste parce que j'ai passée mes 6 premières années à vivre dans un bateau à jouer au pirate avec un père scandinave, ou si c'est juste grâce à l'adn de tigre à présent dans mon corps... Mais c'est pas avec une simple bouteille de rhum qu'on me verra danser sur les tables.
C'était bien la Norvège, quand on se bagarrait avec les cousins, et qu'on faisait le concours de celui qui finira en dernier sous la table avec une bouteille de rhum (chez les Yggdrasil c'était sacré le rhum, on était de vrai damnés de l'océan). Je gagnais presque jamais, mais c'était toujours amusant. Mais en Amérique c'est visiblement beaucoup moins drôle de se retrouver dans un bar plein à craquer de mecs saouls à en tomber dans un coma éthylique....
« Il faudrait qu'on commence par voir comment faire pour m'aider à me contrôler, et en même temps comprendre le fonctionnement de ce bar. Si on sait qui sera là le jour précis où on fera la descente, ce sera plus facile d'anticiper plus tard. Ce qui veut donc dire que ça se fera plus tard, mais je pense que le SHIELD nous aura déjà bien avancé le travail, en général ils fournissent des dossiers assez complet. S'ils ne l'ont pas fait, ce ne sera pas trop difficile, en deux jours c'est réglé.... Et vous, comment vous voyez les choses ? »
[/color]


Dernière édition par H.-E. Âme Yggdrasil le Jeu 24 Sep - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 01/08/2015


MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   Jeu 24 Sep - 18:13

Comme je le pensais, Âme est plutôt fine. Elle a visiblement bien compris ce qui nous attend et le plan de bataille qu'elle propose est plein de bon sens. Et la perspicacité est un avantage qui aide à rester en vie. Je ne sais pas si je vais me servir du dossier d'informations du SHIELD. À vrai dire, je ne pense pas qu'on en aura besoin. J'y jetterais quand même un œil, par sécurité. Au cas où on raterais quelque chose pendant notre repérage. J'acquiesce en regardant Âme boire sa bouteille. Elle a une sacrée descente pour quelqu'un que je pensais plutôt discrète et modérée. Je finis de manger et ne repousse mon assiette, repu. C'est le plus gros repas que j'ai avalé depuis un bon bout de temps. Généralement, je n'ai pas trop le temps de manger. Je me contente de m'envoyer chez moi faire cuire une rapide omelette sur un réchaud, histoire de ne pas perdre de temps pour ce genre de choses.

"Tu as tout à fait raison. Demain on commencera le repérage du bar et des habitudes de clients. Il nous faudra pas mal d'informations, surtout sur l'armement des mafieux. Histoire de pas se ramener avec un coupe-ongles face à une mitrailleuse lourde."

Une fois le repas terminé, je donne à Âme quartier libre dans San Francisco. Quitte à avoir du temps libre dans une ville pareille, autant le mettre à profit pour visiter, que ce soit le Golden Gate Bridge ou Alcatraz. Je lui dis que nous commencerons le repérage demain matin. Puisqu'on n'a aucune limite de temps, on va en profiter pour y aller à notre rythme. Quand à moi, je pars me promener dans la rue. San Francisco à la particularité d'être construit en pente, et c'est assez amusant à voir. Je marche au hasard jusqu'à ce que je trouve ce que je cherche: une vieille Ford garée de travers, à moitié sur le trottoir. Je ne sais pas conduire cette chose, mais crocheter la vieille serrure de la portière ne me prend pas plus de trente secondes. Faire démarrer ce tas de boue est un peu plus compliqué. Dans les films, les héros arrachent des fils au hasard, les font se toucher et magie, la voiture démarre. En vrai, à part s'électrocuter, je ne vois pas trop ce que ça peut apporter. Mais j'ai choisi une vieille voiture parce que je sais comment exploiter un petit défaut sur ce genre de véhicules. À Boston, j'achète un briquet à gaz que je me transfère et je me rend à la bibliothèque pour trouver un livre sur la mécanique. Tout est fermé à cette heure et je mets un peu de temps à trouver la bonne section tout seul. À une page du bouquin s'étale une photo de la mécanique interne d'une voiture. Je repère les bougies d'allumage. À San Francisco, j'ouvre le capot et je trouve lesdites bougies. En priant pour que ca marche vraiment, je balance le gaz de mon briquet dans les bougies. Le moteur tousse et finit par démarrer. C'est un bon début. Je fabriquerais une clé improvisée plus tard pour ne pas avoir à recourir à cette astuce à chaque fois.

Bon. Il s'agit maintenant de ramener la voiture jusqu'à l'hôtel sans tuer personne. Des millions de gens arrivent à conduire, je devrais y parvenir moi aussi. Je bataille quelques secondes avec le levier de vitesse et je finis par passer la première. Je pose précautionneusement le pied sur l'accélérateur et j'appuie doucement dessus. Le moteur hurle mais la voiture ne bouge pas d'un pouce. Je m'aperçois que je n'ai pas desserré le frein à main, ce que je fais, et la Ford bondit en avant. Je pile et je manque de me cogner le crâne contre le volant. Ok. Déjà, j'ai compris à quoi servaient les pédales. Je mets près de vingt minutes pour rentrer à l'hôtel. Juste assez de temps pour me familiariser un peu avec la conduite, même si je n'ai pas quitté la première. Je monte directement dans la suite et je me couche. Demain, on se lève tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Training Day - Keith & Âme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Training Day - Keith & Âme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 01. Another study time with you {PV Keith}
» Training hélécine samedi
» training de genk
» Randal Keith Orton.
» Intensive Training

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wake Up Heroes :: City :: Le Monde :: Aux USA-
Sauter vers: